Le temps n'existe plus

Le temps n'existe plus

Il existe une convention mentale qui vous permet de vous situer dans le temps, ce que j'entends par là, les pieds sur le sol du 21ème siècle,vous pouvez vous retrouver les pieds sur le sol au Moyen-âge ou au néolithique.

Je vous déconseille vivement de demander ou de parler de cela à un scientifique ou encore à votre médecin. Le premier se moquerait de vous et le deuxième, comme se fut le cas pour moi, avec un ami médecin affolé, vous expliquerait que vous êtes schizophrène et vous prescrirait du prozac au mieux et au pire, un séjour prolongé chez les fols dingos....

Rassurez-vous, tout va bien pour moi. En maitrisant cette technique, vous pourrez également dater la pierre, ou du moins bien cerner la période où elle fut mise en place.

Au chapitre "convention mentale ", je parle d'un scientifique  qui est venu me trouver pour me proposer de participer à des expériences à l'hopital neurologique à Lyon, parti depuis des années et dont je n'ai plus de nouvelle à ce jour. Je pense très sincèrement, que s'il assistait à ce que je vais vous enseigner, il me passerait la camisole de force pour fol dingo.

Pour notre exemple, j'ai pris celui d'un menhir qui se trouve en Bourgogne. J'ai représenté la base du menhir. Il m'a fallu étudier un très grand nombre de menhir avant de comprendre comment ils furent plantés en terre, et sur quel emplacement. Il y a bien des années que j'ai compris que les hommes du néolothique ne posaient pas leurs pierres n'importent où, ni n'importent comment. Je ne connais aucun géobiologue, sourcier ou radiesthésiste qui pratique ma technique, exceptés ceux que j'ai formé. Inutile de leur demander, ils ne sauront pas en mesure de vous répondre. Bon nombre de ces gens critiquent et contestent ce qu'ils ne connaissent pas, étant incapables de l'appliquer sur le terrain. D'autant  que certains ne possèdent pas la convention mentale pour le faire. Je vous livrerais ensuite comment vérifier après coup si vous êtes dans le vrai.  

  • Sur la terre existe un certain nombre de réseaux
  • Les géobiologues ne savent parler que du réseau H: Hartmann, ou du C: Curry. Il est vrai que se sont les plus virulents avec les cheminées cosmotelluriques. Mais il en existe bien d'autres: Le Peyré, le Romani, le Wisseman, ainsi qu'un réseau très particulier que l'on nomme réseau solaire, son énergie dépend du soleil, soit réseau sacré. Il relie tous les lieux de cultes anciens et même très très anciens entre eux.  
  • Je ne pouvais pas comprendre et découvrir comment on plantait une pierre tant que je ne maîtrisais pas la convention mentale adéquate. Une fois bien contrôlée, je l'ai appliqué sur le terrain, mais pour vérifier si je ne me trompais pas. Je me suis plongé dans des rapports de fouilles archéologiques, ceux qui me permettaient de confirmer mes datations d'après celles obtenues à la thermoluminescence, au carbone 14 ou à la dendrochronologie. Je ne fais jamais de recherche dans les archives avant de faire mes propres datations, je contrôle toujours après pour éviter d'être influencé. Toujours être honnête dans ses travaux.
  • Aujourd'hui, j'ai mis au point une méthode de travail reposant sur 25 années de pratique dont je parle dans mes écrits sur l'Ardèche. Donc notre terre est recouverte de réseaux, plus ou moins polluants, de failles, de courants d'eau, de cheminées cosmotelluriques, etc... Le négatif peut devenir positif, l'inverse est également possible.
  • Pour que notre menhir se mette à "vivre", il lui faut être placé sur un point très spécial. Il sera constitué d'un croisement de réseaux Curry, lui-même situé sur un croisement Hartmann (noeud). On y trouvera un ou plusieurs courants d'eau souterrain. On peut y trouver également une ou plusieurs failles. Voir dessin N°1. Ce croisement est appelé point étoile. Vous trouverez les mêmes éléments perturbés sous les dolmens, ce qui vous explique pourquoi on les trouve quelquefois situé en des emplacements impossibles. Il est bien trop facile pour certains de prétendre qu'à cette époque, c'était du grand n'importe quoi.
  • Pour que fonctionne ce "monument", il lui faut des énergies précises qui ne se trouvent pas n'importe où. C'est la même démarche pour une église romane.

Dessin N°1

  • Dessin N°1:  2600 ans avant Jésus Christ, voilà ce que nous avions dans un champ de Bourgogne.
 
 
La présence d'un réseau solaire (sacré) n'est pas obligatoire à la pose de la pierre
 
Pour comprendre voir chapitre réseau sacré 
    
           Dessin N°2   Dessin N°2: Je vous ai tracé la base du menhir 
 
Dessin N°3
 

  •  Dessin N°3: A l'instant de la pose de la pierre, un périmètre de forme elliptique est dégagé des réseaux Hartmann et Curry, comme le sont également tous les autres réseaux et les cheminées cosmotelluriques. Notre exemple se passe en 2600 avant J.C. Le même phénomène s'observe dans les églises romanes. 
  • Je vous ai représenté, une fois le menhir posé, dans les secondes qui suivent les réseaux s'éloignent de la pierre avec une forme elliptique. Les réseaux ainsi dégagés se regroupent serrés à une certaine distance. Pour une pierre plantée de 70 cm de haut, orientée sur l'Est, j'obtiens une ellipse de 18 mètres partant de la pierre vers l'Est, identique vers l'Ouest et de 12 mètres partant de la pierre vers le Sud et idem vers le Nord.
  • Alors imaginez une pierre de 8 ou 10 mètres de haut, ce que cela peut donner. Les pierres relevées par les archéologues sont généralement "mortes" ou émettent en négatif, car elles ne sont pas replantées correctement. Les archéologues ne croient pas aux réseaux.
  • Nos réseaux et autres cheminées ayant été dégagés, pourquoi me demanderez-vous? Peut-on les retrouver autour de la pierre? Tout simplement parce qu'ils ont existé et qu'ils restent bloqués dans l'invisible, bloqués à l'époque où la pierre n'existait pas et que vous, baguettes à la main, vous êtes en 2600 ou plus avant J.C., bien que vivant au 21ème siècle. Et c'est là, que le scientifique éclate en sanglots de désespoir.
  • Je vous ai écrit que le temps et l'espace n'existait pas, vous commencez à comprendre? Vous, les baguettes à la main, vous cherchez des réseaux, ils ont existé, ils sont toujours là. Si l'avenir est incertain et difficile à appréhender, le passé lui a existé et, est toujours présent dans l'invisible.
  • Il en va de même pour un bâtiment détruit. Alors comment faire pour les éliminer (les réseaux). Mais braves gens, c'est d'une simplicité impressionnante. La convention mentale va entrer en action.
  • On respire à fond, on se détend ! 
  • Les baguettes bien en main et tout en souplesse.
  • Dans ma tête, je dis "Le réseau H: Ici et maintenant ".
  • Vous marchez lentement et vos baguettes restent immobiles, normal. " Ici et maintenant ", il n'y a plus de réseaux. Marchez lentement jusqu'à entrer de nouveau dans les réseaux, et là pas d'affolement si vos baguettes semblent prises de folie, car un bon nombre de réseaux sont empilés les uns derrière les autres. Lorsque vous aurez fait cette expérience, vous pourrez dire aux géobiologues et radiesthésistes qui prétendent que les réseaux existent naturellement et que l'on ne peut rien y faire, qu'il est impossible de les enlever, que ce ne sont que des imbéciles incompétents et que vous en avez la preuve. 
  • Je vais maintenant vous expliquer comment faire pour dater la pose de la pierre et comment vérifier.
  • La pose de la pierre. Retrouver une réseau Hartmann, placez-vous bien dans l'énergie du réseau. Vous le cherchez sans le " ici et maintenant ", puis avec. La première fois cela se croise, la deuxième non. Maintenant pour gagner du temps, vous allez vous projeter dans le temps. En 2000 avant J.C. Les baguettes ne doivent pas se croiser. 2100 les baguettes sont immobiles, 2200, rien, 2300, rien, 2400, 2500, rien. 2600, on croise. Vous êtes maintenant en 2600 avant J.C. Il est possible de " fignoler ", de se rapprocher au plus près, à vous de voir.
  • Maintenant comment puis-je confirmer cette datation? Les menhirs, sauf exception, sont très rarement cylindriques et lisses. Il vous suffit de trouver le côté  marqué, quelquefois très faiblement par une arête ou un petit angle. A l'aide d'une boussole, vérifier sur quel point cardinal il est aligné. Si tel est le cas, vous aurez généralement Est ou Nord, en ce cas là, votre datation a un avant goût de vérité. En effet, c'est 3000 ans avant J.C. environ que l'étoile polaire actuelle Ursae Minoris est apparue dans notre ciel. L'alignement aurait été par exemple, arête Nord-Ouest ou Sud-Est, vous seriez sur une pierre d'avant 3000 ans avant J.C. Sachant que le mégalithisme se situe entre 5000 et 2200 - 2100 avant J.C. Il existe toutefois des pierres de plus de 10 000 ans avant J.C., qui souvent représentent des animaux, lion, tortue, ours, éléphant, visages d'homme, etc.... La même opération peut être effectuer avec beaucoup plus de facilité sur un dolmen. N'hésitez pas à consulter les rapports de fouilles archéologiques régionnaux si tel est le cas, pour confirmer la datation, en vous méfiant des documents d'auteurs locaux, très souvent sources d'erreurs. Le but de ces contrôles est simplement de vous confirmer la justesse de vos découvertes, également de votre méthode.
  • Je vais vous raconter à présent une expérience pratiquée avec l'un de mes élèves. Pendant sa formation, il ne cessait de me parler d'un géobiologue alsacien parti au Tibet chez les moines pour apprendre le travail de l'esprit. Il aurait ainsi acquit la maitrise des réseaux et mon élève me disait, admiratif, qu'il pouvait déplacer des dits réseaux à volonté. Nous nous sommes rendus à l'église d'Avenas en Beaujolais, magnifique bâtiment roman. Là, dans la nef, je lui demande de retrouver les réseaux H, que le béton qui a été coulé en lieu et place des pavés de pierre qui à l'origine recouvraient le sol, à permis qu'ils se reconstituent. Je me place dans le transept, lui baguettes en main se dirige plein Ouest en direction de la porte d'entrée. Les baguettes relèvent à chaque fois de leur présence les réseaux H. Arriver à la porte, à ma demande, il se dirige vers le transept. Après avoir formulé, " ici et maintrenant ", à sa grande surprise, alors qu'il aurait dû croiser à plusieurs reprises sur le réseau H, rien ne se produit. Il me regarde, ne comprend pas. Je lui demande de se diriger vers le mur Nord de l'église, toujours avec la convention du ici et maintenant, il retrouve les trois réseaux coup sur coup. Arrivé au mur Nord, à ma demande, il repart vers le Sud, et là, il ne trouve plus rien. J'ai effectivement déplacé à volonté les réseaux. Mon élève a pourtant une bonne convention mentale, il a, à chaque fois, confirmer à l'aide des baguettes ce que j'avais formulé par la pensée. A aucun moment, il a pu être influencé par mes propos. Il a découvert ainsi que je n'avais pas eu besoin de faire un séjour chez les moines tibétains pour déplacer les réseaux. J'ai eu ce jour, confirmation que je pouvais le faire et mon élève à compris que le temps et l'espace étaient une non-réalité.  

Le temps n'existe plus

Prix (TTC)
8 EUR

Le paiement est sécurisé par la plate-forme de paiement en ligne PayPal.