Créer un site internet

Les phénix de Thynes

Fenix030 2A Thines le livre de pierre raconte une histoire !

 

En prenant ma boussole, dans le but de contrôler l'orientation de l'église de Thines, je m'attendais à relever un décalage, soit sur la droite, ou encore sur la gauche, par rapport à l'Est, mais sûrement pas qu'il fut aussi important, 45° Nord-Est sur l'axe central de l'église (voir plan). Observant suite à cela l'abside, la disposition des petites fenêtres m'intepella. Pourquoi deux fenêtres seulement, et non pas trois, ce qui aurait équilibré l'ensemble esthétiquement.. On prend un soin particulier, dans ce domaine concernant l'ensemble de la construction, mais là pas, alors que nous sommes dans le choeur du bâti. Monsieur Auzas a écrit: < les petites fenêtres, le plus souvent, au midi, en raison du climat.> Cela ne tiens pas debout ! J'ai personnellement visité un grand nombre d'églises, certaines perchées à des altitudes bien supérieures à celle de THines, exposées aux vents dominants, qu'ils soient du Nord ou de l'Est, c'est à dire particulièrement froid. Très rarement, voire jamais la face exposée était aveugle. Il y avait donc une autre raison. La réponse se trouvait au dehors. Je faisais le tour de l'église, observant l'extérieur de l'abside, deux châpiteaux m'intriguèrent. Juchés à l'aplomb l'un de l'autre, ils allaient me révéler et me fournir un début de piste des plus surprenants. Deux châpiteaux constitués ainsi : sur le haut, deux oiseux, de part et d'autre d'une coupe, dans laquelle ils semble s'abreuver, selon le thème de la fontaine de vie, chacun d'entre eux pose une patte sur le sol, l'autre pas. Les ailes sont repliées. Châpiteau qui pour moi est à l'origine de mon intérêt pour Thines. Bien que à ma grande honte, je doit reconnaître m'être complètement planté.Phenix1

Plus avant, je parle de ces merveilleux outils que sont l'ordinateur et l'appareil photos numérique, qui permet d'étudier sous tous les angles, et ce au plus près, le sujet de la photo. En l'occurence, ici nos deux oiseaux. Car en cela pas de doute il s'agit bien d'oiseaux. Pendant plusieurs mois, je fus persuadé qu'il s'agissait de deux aigles.  les relevés fait sur l'Est, et le fait que mes fenêtres se trouvaient dans un axe de 45° à droite et à gauche, que je définissais comme étant alignées sur les deux solstices, les contrôles au matin de juin et de décembre me le confirmeront. L'aigle étant symbole solaire, les deux St Jean( Pourcharesse et Chazonne) me confirmaient dans mes certitudes. Seulement voilà, c'est ce qui arrive lorsque l'on ne se sert que d'une base dans une recherche. En faisant une lecture de mes sculptures, châpiteaux et modillons, j'ai commencé à avoir un doute, pour les huit premiers une logique de lecture se faisiat, mes aigles ne rentraient pas dans celle-ci. Puis vient l'observation au plus près de mes oiseaux, en les comparants à d'autres chapiteaux sur lesquels sont sculptés des aigles, il a bien fallu que je me rende à l'évidence. Ce n'en était pas ! Alors, me suis-je demandé, alors qu'est ce ? Travaillé par le doute, au matin du 1er octobre, je suis retourné en l'église de Thines pour faire quelques photos supplémentaires de mes deux oiseaux. De retour à la maison, je les ai de nouveau étudié au plu près. Pour ensuite me lancer dans une nouvelle étude comparative de photos de chapiteaux, comportant en sculture des aigles. A l'évidence, les miens n'en étaient pas !Phenix2

  Depuis quelques jours, une idées me trottait dans la tête, de recherche en comparaison, au soir du 1 er octobre, à 22h58 exactement, je découvris que ce n'était pas des aigles, mais deux phénix, oiseau mytique, s'il en est, qui "au joie", trouve sa place dans la lecture symbolique de mon livre de pierres. L'aigle est symbole solaire, le phénix est lui, symbole des révolutions solaires, des cycles de mort et de résurrestion, il est donc symbole Christique par excellence. Je n'arrivais pas à comprendre comment, deux symboles solaires, se trouvaient pratiquement côte à côte, créant une rupture dans un enchaînement parfaitement orchestré de sculptures, qui telle les pages d'un livre de pierre que l'on tourne, nous délivrent un message de sagesse connu du fond des temps. Lions et aigles délivrent la même pensée symbolique, ou peu s'en faut. La réponse à ma question était toute simple. Je faisais fausse route ou en langage profane, je m'étais planté ! Mes aigles n'en étaient pas, car phénix ils étaient. Mais dit donc, c'est qu'oi cet oiseaulà, mon bon monsieur ? Le phénix est un oiseau mystique, d'origine Ethiopienne, d'une splendeur sans égale, d'une grande longévité. On dit qu'il peut vivre 500 ans, qu'il a le pouvoir après s'être consumé sur un bûcher, de renaître de ses cendres. Quand l'heure de sa mort approche, il se contruit un nid de brindilles parfumées où de sa propre chaleur, il se consume. Le lendemain, des cendres sort un ver auquel pousse des ailes et le troisième jour, l'oiseau est réssucité, il reprend alors son vol. Il symbolise ainsi les cycles de mort et de résurrection. Il est à noter, qu'il revient à la vie le troisième jour, comme ce fut le cas pour Jésus. Les auteurs anciens ont écrit à son sujet: Hérodote dans son histoire ; Ovide dans ses Métamoorphoses ; Pline L'Ancien dans son histoire naturelle ; Tacite dans les Anales. Le phénix préfigure le monde qui meurt et revit. Il peut être assimilé aux cycles de réincarnation. On sait que l'art des tailleurs de pierres est issu de l'art royal de la connaissance héraldique. Le phénix est une figure héraldique. Le phénix est une figure héraldique imaginaire, celui-ci ressemble beaucoup à l'aigle héraldique, certains le considère comme une variante de celui-ci, ce qui amène à le confondre (je confirme ). Le moyen-âge a vu en lui, la vision imposée par les chrétiens, le symbole de la résurrection du Christ. Pour le paga nisme, le phénix correspond toujours à une notion cyclique immanente. Il est solaire, on peut donc le rattacher au cycle de celui-ci, deux phénix = deux solstices. Plus avant J'écris qu'il est souvent confondu avec l'aigle, ce qui m'a trompé, ils sont affrontés alors qu'il est dit que le phénix est toujours représenté de face, ailes écartées. L'aigle ne pose jamais les pattes sur le sol. Ce qui est le cas ici, seulement mes deux oiseaux sont représentés avec de grandes ailes repliées, qui peuvent faire penser que se sont des faisans. Le phénix est quelquefois confondu avec cet oiseau. Les pattes des aigles comportent trois doigts, le phénix tout comme mes oiseaux en possède quatre. Le phénix, sur le haut de la tête une a une petite crête, mes oiseaux également ( zoomer sur la photo ). Il n'y a plus de doute pour moi, nous avons à faire à deux phénix affrontés, leur posture, c'est l'exception qui confirme la règle. Il symbolise les deux solstices, le Christ ressuscité, ils boivent tous les deux dans la coupe de vie qui ressemble quelque peu à un calice, vase sacré employé pour l'eucharistie pour la consécration du vin, devenant le sang du Christ. On peut aussi voir dans cette image, le symbole du passage de l'eau à l'esprit, ou encore de Jean Le Baptiste, à Jean L'evangéliste. Le passage des fêtes païennes, aux fêtes chrétiennes des St Jean. A n'en pas douter, nos deux phénix s'accordent parfaitement à notre lecture symbolique du livre de pierre et trouvent leur place en ce lieu. Jésus n'a-t-il pas dit " je suis la Résurrection et la vie " " celui qui croit en moi, vivra éternellement " " L'homme doit renaître d'eau et d'esprit ".

 

 

 

×