Les dolmens du Ranc de Figère

Figere 3 033Il existe en Ardèche, un lieu que je définirais de magique où à tout instant, tu t'attends au détour d'une pierre, d'un dolmen, d'un buisson de buis, à te trouver nez à nez avec une fée ou un lutin. Ce lieu c'est le Ranc de Figère, situé en Ardèche, entre Labeaume et Ruoms sur la D 245.

Il s'agit en vérité d'une nécropole qui a compté jusqu'à 14 dolmens, aujourd'hui il n'en reste que 13, l'un d'entre eux ayant été détruit dans les années 1980.

La nécropole, du grec, nécros et polis: cité des morts, est un groupement de sépultures monumentales ou de tombes séparées généralement antiques, ici nous avons affaire à des dolmens avec ou sans tumulus. Pour ceux qui ont une approche de la géobiologie sacrée, et des us et coutumes de l'époque néolithique, construire des villas en ces lieux, relève de l'inconscience. Pourtant c'est ce que l'on a fait. Dans la cour de l'une de ces maisons, à quelques mètres de la porte d'entrée, bien visible de la route, on voit les restes d'un dolmen, dont le tumulus dépasse du niveau du sol, mais le temps où les imbéciles ne lui ont pas fait de cadeaux. Les dalles se sont affaisées. Dolmens ruoms 

Les dolmens sont toujours disposés sur des énergies particulières, peu ou pas compatibles avec le fait de résider à temps complet au dessus, s'il est plus que déconseillé de transformer une église romane en lieu de vie, rapport aux énergies de la dite église ( voir étude dolmen de Figère et l'église romane de Thines ), il en est de même en ce qui concerne  les dolmens, maladies ou phénomènes paranormaux sont à envisager, j'en ai la preuve photo à l'appui. Il s'agit du plus grand des dolmens situé à proximité du bassin de rétention d'eau d'une source aujourd'hui captée. Le plus grand et gros du groupe, dalles latérales de 3,40m de long, le chevet de 2,20m de large pour 1,60m de haut. La table cassée en son millieu en deux morceaux fait 4,30m de long pour 4,80 de large. Le poids a été évalué à 17,500 tonnes environ. Le 21/01/2016, je me trouvais au Ranc de Figère en compagnie de deux amies, Je me balade très souvent avec l'une d'entre elles; ils nous arrivent de capter des images étranges à l'aide de nos appareils numériques, mais ce jour là, on a atteint des sommets !!.

Je certifie sur l'honneur qu'il n'y a aucun trucage, en aucun cas une image " fantôme" est possible, l'appareil de mon amie n'ayant jamais servi à prendre une photo présentant ce genre de scène, de plus acheté très récemment.

Sur la photo on voit distinctement ce qu'à ce jour, je ne peux que nommer " entitées" ( avec la plus grande prudence ), on perçoit trois formes "humaines", un homme, une femme, qui présente un petit enfant à bout de bras à l'homme, nous sommes sur un lieu de sépulture, à queques jours du solstice d'hiver, y a-t-il cause à effet comme par exemple, un homme ayant fonction de "prètre" à qui on présente un enfant décédé ? ou s'agit-il d'un baptème ? ou encore d'un rituel proche de ça ? Question à jamais sans réponse.

 

Re

 

 

 

×