Vierge noire de Borée

Balade a boree 026Balade a boree 037Balade a boree 036Dans son livret sur les Vierges noires Balade a boree 029du Vivarais, l'auteur Balade a boree 039nous indique que Pierre Charric ( Folklore du Haut Vivarais) signale qu'à Borée, éxiste une Vierge noire, très anciennement vénérée sous le nom de "Notre Dame des champs". Il nous cite également le Docteur Francus, de son vrai nom. Albin Mazon, ne cite pas la Vierge noire, mais nous apprend qu'il existe au hameau d'Echamps, un dolmen appelé "autel des druides" ou "grotte de St Martin" grand destructeur de sites mégalithiques. Il va en tirer la conclusion suivante : dolmen = druide = vierge noire et de nous écrire que le nom de la Vierge n'est pas "Notre Dame des Champs" mais "Notre Dame Deschamps", où selon lui on l'aurait découverte. Il semble qu'à ce jour il n'existe aucun document indiquant ses origines, du moins à ma connaissance. A Mazon n'aurait surement pas manqué de la signaler, comme il l'a fait pour Notre Dame D'Ay ou Thines. Des fouilles archéologiques pratiquées en 1970 sous le dolmen d'Echamps, auraient livré des débrits de poteries, l'auteur  nous écrit qu'il lui aurait été dit que cette Vierge aurait été retrouvée dans la terre (?), ce qui serait conforme aux conditions d'invention de nombreuses Vierges noires, ce qui renforcerait les liens, déjà signalé avec les Déesses-mères et les cultes de fécondité, sans plus de preuves que cela. Comme quoi, les idées reçus ont la vie dure chez certains. D'où vient-elle ? quelle est son histoire ? que répondre, sinon que l'on n'en sait rien. Je me suis permis de citer cet ouvrage, je n'ai rien contre l'auteur, sinon de lui reprocher de galvauder des imbécilitées qui ont fini par devenir une vérité, pour sa défense je dirais, qu'il n'est pas le seul, loin sans faut. Car rien de plus faux que de prétendre cela !. Dans mes premiers temps de pratique de la géobiologie, on me laissait entendre que les Vierges noires étaient Celtiques, se trouvaient aux fonds de puits ou proches de sources sacrées, puis changement, ce fut une origine entre les V et VIII èmes siècles. Là encore, il semblerait qu'il y est erreur. En fait, elles correspondent à une période relativement précise, elles sont apparues à la fin du XI ème siècle, pour finir totalement implantées à la fin du XIII ème siècle, certaines furent rapportées des croisades. Un très grands nombres aujourd'hui ne sont que des répliques faites de bois recouvert de peinture noire. C'est le cas notament pour Notre Dame du Puy, Fourvières, Thines (volée)  D'Ay et bien d'autres. La statue qui se trouve dans l'église paroissiale de Borée a pour nom Notre Dame des Boutières.

Léglise fut reconstruite au XIX ème siècle, de style néo-gothique. La façade a la particularité de présenter un jeu de pierres volcanique de différentes couleurs reprenant l'idée d'un damier. Le clocher se trouve sur le coté droit de la façade. Le plan de l'église est rectangulaire, avec deux bas côtés droits, genre déambulatoire, au fond l'abside où se trouve la Vierge noire exposée en hauteur, au-dessus du maître autel. Il est certain que cette Vierge est atypique, ne ressemblant en rien à toutes les autres. Recouverte d'un manteau en tissu brodé de fils d'or qui ne laisse apparaître que le visage, et celui de l'enfant, on ne peut, ni deviner le corps de la vierge et de l'enfant, ni si elle le tient dans ses mains. Elle est datée par certains comme étant soit du XVII ème  siècle, soit du XVIII ème siècle. Perso, je la date de 1670 soit du XVII ème siècle. Seule la Vierge vibre en positif, le reste de l'église est négatif.Balade a boree 033Balade a boree 028